Lettre ouverte au Procureur de la République de MARSEILLE n°2